Arbre en cage

Blagnac, 2017

Arbre en cage
Pieds dans le béton
À bras raccourcis
Aveugle, à tâtons
Coincé, s’asphyxie
Enrage.

Vu et à voir :

Le musée Georges Labit accueille le festival MAP jusqu’à fin juin (gratuit).

Ce curieux bâtiment posé au bord du canal, arborant paisiblement, comme si de rien n’était, un style andalou ou mauresque, expose l’agence MYOP : il s’agit donc essentiellement de photojournalisme.

Le plus remarquable à mon avis nous est offert par Jean Larive qui, entre deux portraits de migrants, met en exergue les petites choses qui font leur vie à Calais : rafistolages, graffitis, suggestif, il évite l’apitoiement.

Du coup, j’ai parcouru le site de MYOP pour tomber sur une série d’Oan Kim, cofondateur de l’agence, comme nous l’apprend sa page. Intitulée “Mort dans l’après-midi”, il s’agit de corrida… Bon titre. Pas de glorification du folklore, c’est même plutôt le contraire, le taureau ne gagnera pas, c’est sûr, il est coincé. Malgré tout, il ne me semble pas qu’on tombe dans un militantisme exalté, à chacun de se faire ou d’y confronter sa propre idée.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
Viviane Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Viviane
Invité
Viviane

Oui, cet être vivant et pourvu d’intelligence dépérit dans l’étroitesse du pot, et le vent ne fait pas frémir ses feuilles… maltraitance. Il se penche vers la grille comme les animaux assaillent celles des cages de la SPA, suppliant qu’on les adopte.