Dans la ville, pulsation toulousaine #6

Une pulsation ralentie dont il est d’ailleurs assez frustrant de ne pas pouvoir, en ville, en éprouver l’infime contraste. Tant pis. En attendant, revenons sur les quelques semaines passées, avant la chute de tension…

Vu et à voir :

Je suis très fan de la photographe américaine Anne Rearick, découverte au Château d’eau peut-être, je ne me souviens plus, et visitée lors du festival de Sète, il y a quelques années, après qu’elle en fut l’invitée pour une résidence dans cette ville.
Je découvre sur son site sa série, intitulée « True West« , exposée à Paris jusqu’au confinement et réalisée durant plusieurs années dans sa région d’origine, dans l’état de l’Idaho (Etats-Unis). Et c’est encore trop bien, léger, lumineux…

Une autre photographe, Vanessa Winship, anglaise, a parcouru les Etats-Unis, en 2011 & 2012 pour en tirer la série « She dances on Jackson« , titre énigmatique… Je l’avais vue au Château d’Eau et je me souviens, cette fois-ci, d’avoir été impressionné. Elle aussi fut l’artiste en résidence du festival de Sète (2017).
Nous autres, Européens, pensons volontiers « territoire », voire « terroir », pour désigner notre espace de vie; mais pour les Etats-Unis, ce sont plutôt les termes « d’étendues (vierges ou sauvages) », de « grands espaces » qui nous viennent à l’esprit. Existe-t-il des territoires américains, comme nous l’entendons ici ? Quels liens les habitants tissent-ils avec eux ?

Mon exposition « 28 septembre » est toujours accrochée à La Topina. C’est l’exposition la plus longue que j’ai pu faire 😁 ! Je souhaite à La Topina de reprendre « lèu lèu » son travail gastronomique et culturel !

Ah, oui, sinon, Charles LLoyd vient de faire 80 ans…

S’abonner
Notifier de
guest
4 Commentaires
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
manu'
3 mois il y a

Merci pour ces photos, les tiennes et celles de Rearick et Winship, excellent tout ça !

Dommage que tes photos à la Topina n’accroche ces temps-ci que la poussière et pas tant les regards 😀

Prends soin de toi !

Viviane
Viviane
3 mois il y a

Merci, Sylvain, pour tes photos et celles des deux artistes que tu nous présentes.
Ton arbre est magnifique, dans la lignée de ceux de Vanessa Windship.
Excellente, ta photo de la dame mal voyante, justement devant cette vitrine !
Bravo encore pour ton expo « 28 septembre » ! Espérons qu’elle pourra de nouveau être visitée bientôt, accompagnée des saveurs de la Topina.

monique
monique
3 mois il y a

En noir brillant, en noir mat, en blanc discret, ces photos racontent la vie dans une ville paisible.
Merci Sylvain pour cet instant de détente

trackback

[…] Apartheid. 2004-2015 d’Anne Rearick que nous recommandait récemment Sylvain Béragnes sur son blog, et notamment cette photo de joueurs de cartes dans la rue, que je me suis souvenu de celle que […]